Blog

Mon séjour aux Tuamotu - Juillet 2011

Par Enzo, 07 août 2011 à 00h40 Récits de voyage

Après un an en France en prépa et mon niveau 2 de plongée en poche, quoi de mieux qu'un petit séjour plongée à Fakarava et à Rangiroa ?

Carte

Nous avons passé 5 jours à Fakarava et 3 jours à Rangiroa. Ce fut magique !

Le premier jour à Fakarava, nous sommes allés en excursion à la passe sud, à Tetamanu, elle se situe à 1h de bateau du village. Une fois arrivés, nous commençons par une plongée dérivante en courant entrant. Dès le début de la plongée, on peut apercevoir un mur de requins gris ! Il y en a des dizaines, c'est impressionnant. Les coraux sont intacts, il y a des centaines de poissons autour de nous, on aperçoit un thon à dent de chien, quelques barracudas, des requins pointe blanche du lagon qui font la sieste au fond de la passe, la plongée est magnifique. Mais elle fût courte, je me suis retrouvé dans une palanquée qui consomme, on a fait 40min alors que les autres ont fait 1h de plongée surprise.

Requins pointe blanche faisant la sieste

Pendant ce temps là, Maman a eu le plaisir de pouvoir observer presque le même spectacle en snorkling, car la passe est étroite et peu profonde.
Après cette première plongée, nous sommes allés faire une petite baignade dans une piscine naturelle en attendant qu'on décompresse. Surprise, un gros Napoléon vient nous voir, dans un mètre de fond. Il n'est pas farouche, il se laisse très facilement approcher. La journée continue par une 2ème plongée et après un court intervalle avec la première car nous plongeons avec du nitrox ! Nous utilisons un mélange 34% de dioxygène et 66% de diazote, on peut donc rester plus longtemps sans paliers sous l'eau et enchaîner les plongées plus facilement avec moins de fatigue !


Mur de requins grisPour cette 2ème plongée, je change de palanquée et on fait également une dérivante. Les requins sont encore au rendez-vous et il y en a encore plus ! Nous avons trouvé une petite grotte sur un coté de la passe, on s'y installe pour observer l'autoroute de requins gris. Etant dans la grotte, nos bulles sont emprisonnées et ne remontent plus : les requins approchent plus facilement. On aperçoit également un petit groupe de 4 requins pointe blanche du récif, des tapetes en tahitien (à prononcer tapété).
Après ces 2 plongées, nous avons mangé un bon poisson cru sur la plage, nous l'avions bien mérité ! Ensuite, nous avons visité le village de Tetamanu dont sa fameuse église de corail fut la première construite aux Tuamotu. On finit la journée par 1h de bateau pour rentrer au nord de Fakarava.

Les plongées s'enchaînent dans le nord dans les 3 jours qui suivent. J'en fais 2 par jour, uniquement au nitrox, je suis ainsi bien moins fatigué, c'est efficace. Au programme de ces plongées, j'ai pu apercevoir de nombreux requins gris (dont une nurserie de requins, c'était un banc que de petits requins, trop mignon smiley) , quelques tapetes, des thons, une raie léopard, un banc de barracudas, des Napoléons et un requin soyeux ! Nous sommes également allés dans des canyons de corail où il y a des centaines de tamoures et de perches pagaie. C'était impressionnant, je n'ai jamais vu autant de poissons à un même endroit avec en plus des coraux intacts.

Requin soyeux

Le dernier jour, vu que je ne pouvais pas faire de plongée à cause de l'avion, nous sommes allés au lagon vert ! C'était la carte postale... cool Des plages de sable blanc et du vert turquoise à perte de vue. C'était magique. Nous avons également visité une île aux oiseaux où il fallait regarder où l'on marchait de peur de marcher sur des oeufs. laugh

Lagon vert et île aux oiseaux

Nous avons ensuite pris l'avion, direction Rangiroa : le spot qui a fait la réputation de la Polynésie Française pour les plongées.

Les plongées furent au-delà de mes espérances !
Rien que lors de la première plongée, j'ai pu voir : un banc de thon d'une vingtaine d'individus, une raie manta qui faisait bien une envergure de 3m (comparé au requin qui lui est passé à coté), un tapis de requins gris (nous ne sommes plus à la hauteur des requins comme à Fakarava mais au dessus, on se rend mieux compte de leur nombre), un banc de barracudas, un Napoléon, des bancs de poissons-lait et de carrangues leurre et enfin une tortue ! Une tortue très habituée aux plongeurs, car elle est restée avec nous tout en continuant à chercher des éponges pour se nourrir.

Tortue

Lors de la plongée de l'après-midi, nous sommes descendus à 41m, pour être à la hauteur des requins. Elle fut un peu moins riche en faune mais très amusante car c'était une dérivante dans un courant très très fort, on avait l'impression de voler. 

Le meilleur m'attendait pour le dernier jour de plongée : 2 min après la mise à l'eau, les dauphins sont venus nous voir ! Et ils sont très joueurs, nous avons nagé avec eux. Une partie de la palanquée de niveau 4 a préféré continuer son chemin, il ne restait donc, avec les dauphins, que moi et la monitrice. On en avait un chacun ! Il fallait alors garder l'oeil sur notre ordinateur de plongée pour surveiller notre profondeur car un dauphin tombe dès qu'il arrête de nager et il était tentant de le suivre... Mais je me suis vite aperçu qu'il suffisait d'arrêter de le suivre pour qu'il remonte aussitôt. Je me suis néanmoins retrouvé à 5m en suivant le dauphin, oups, je suis donc redescendu aussitôt.
J'ai rejoint ensuite la 2ème palanquée du club pour pouvoir rester un peu plus avec les dauphins car la monitrice devait rejoindre les niveaux 4. C'était le dauphin avec lequel j'étais depuis le début qui est resté avec nous, les autres étant parti. Il n'arrêtait pas de vouloir jouer, c'était incroyable. Mais à jouer avec lui on consomme beaucoup ! Au bout de 40min, j'avais déjà atteint la réserve et pratiquement fini ma bouteille. J'ai donc terminé la plongée sur la bouteille de la 2ème monitrice et ce n'était pas évident car on continuait à danser avec le dauphin tout en étant 2 sur la même bouteille laugh Arrivé à 55min de plongée, il fallait vraiment remonter, tout le monde avait atteint la réserve dont moi depuis longtemps car ma première palanquée avait commencé la plongée avant la 2ème. Il restait le palier à faire en plus ! Nous avons commencé à remonter au dessus des coraux petit à petit et le dauphin continuait à nous suivre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus assez d'eau pour lui. Il nous a donc dit au revoir avec un petit bruit de dauphin ! La plongée n'étant pas terminée, nous avons eu le droit de voir également une tortue pendant le palier smiley.

Cette plongée fut très enrichissante mais épuisante, un dauphin nage vite laugh La monitrice m'a dit que c'était une plongée exceptionnelle, les dauphins ne restent habituellement pas plus d'une dizaine de minutes alors que là, il y en a un qui est resté plus de 50min avec moi !!!

J'ai terminé mon séjour plongée avec une plongée sunset. Nous sommes donc partis à 16h. La lumière sous l'eau était différente et les poissons s'agitaient davantage. La famille dauphin est venu nous faire coucou. Elle était au complet avec 7 individus dont un petit joueur qui faisait des aller-retour avec la surface et la zone des 20m. Seul un dauphin est resté un peu avec nous pourtant ce n'était pas le même que ce matin ! Il est resté une petite dizaine de minutes et est reparti. Par la suite, on ne voyait plus les dauphins mais on les entendait toujours ! Nous avons également vu l'impressionnant mur de requins gris et puis nous nous sommes laissé dériver dans le courant entrant où l'on a pu apercevoir de nombreux poissons ! On est sorti de l'eau, au moment du coucher de soleil, c'était sympa cool

Dauphins

Pour le dernier jour à Rangiroa, nous sommes allés à l'île aux récifs. Nous avons fait 1h de bateau pour y aller et le lagon était très agité, j'étais mouillé de la tête aux pieds en arrivant smiley. Les récifs sur ce motu sont sortis de l'eau, on ne sait comment, et font 3m de hauteur. C'était une drôle d'ambiance mais magnifique. Après la visite du récif, nous avons eu le droit à un vrai repas local au son du yukulele. Au menu : poisson cru, Mahi Mahi au barbecue, pain coco et riz. C'était délicieux. Pour terminer, nous avons profité de l'immense plage quasi déserte puis nous sommes rentrés. A peine arrivés à l'hôtel, nous avons dû sauter dans l'avion pour rentrer à Tahiti, le timinig étant court. laugh

Ile aux récifs

Ce fut des vacances magiques avec de nombreuses surprises chaque jour. La rencontre avec les dauphins restera un moment inoubliable...
 

Voir l'album photo

Mes vacances à l'Ile de Pâques

Par Enzo, 23 décembre 2007 à 21h08 Récits de voyage
L'île de Pâques, ou Rapa Nui, est la terre la plus isolée du monde puisqu'elle se situe à 3700 km de la côte chilienne et 4000 km de la Polynésie. C'est une minuscule île volcanique de 24 km sur 12, peuplée de seulement 3800 habitants…
Qui n’a jamais rêvé d’aller à l’île de Pâques ?

Carte de l'Ile de Paques, cliquer pour agrandir Maman en rêvait depuis son enfance, et moi-même, en en ayant beaucoup entendu parler à Tahiti   (c’est, à 4000km et 5 heures d’avion, l’une des destinations les plus proches…), j’avais très envie de découvrir cette île.

Ce fut à la hauteur de nos rêves : une île magique, magnifique et envoûtante. L’atmosphère ressentie est vraiment particulière, on perçoit à la fois un mystère et une sérénité…

Nous avons passé une semaine inoubliable : le temps était magnifique, les couchers de soleil superbes, nous avons fait du cheval dans des paysages splendides, nous nous sommes baignés, et j’ai même fait une plongée sous-marine !...

Et partout, ces Moais qui semblaient nous regarder, c’était vraiment particulier…
Nous étions dans une pension de famille dans un endroit très calme (en fait, là-bas, tous les endroits sont calmes, même le centre-ville…) et dès le premier jour, nous avons visité les différents sites archéologiques qui sont très impressionnants !

Le fait qu’il reste certaines énigmes non encore résolues quant à l’origine du peuplement de l’île et quant au transport de ces géants de pierre pesant chacun plusieurs dizaines de tonnes, ajoute à l’intérêt des visites.  Certains pensent que les Moais  ont été transportés couchés, roulés sur des troncs d’arbres, ce qui a contribué à la déforestation de l’île. De plus récentes théories affirment  que les statues  étaient transportées  debout, en les faisant progresser par des petits mouvements de pivot, ce qui semble vraiment  incompréhensible, vue la taille des statues... mais cette théorie a l’avantage d’être en accord avec la légende qui dit que les moai «  marchaient » jusqu’à leur plate-forme. .. Le débat n’est pas fini, et c’est ce qui fait tout le charme !

Par ailleurs, on explique l’ambiance envoûtante de l’île par son magnétisme très fort : Un bateau passant au Nord-ouest de l’île ne peut se fier à son cap, les boussoles étant totalement déboussolées !... Il existe même une pierre toute ronde appelée « Pito » ce qui veut dire nombril (en Pascuan comme en Tahitien) qui affole les boussoles posées à proximité et sur laquelle, par tradition, on venait puiser le « mana » (pouvoir, force).

L’histoire de l’île de Pâques est très intéressante et on ne peut qu’être interpellé par la similitude entre la civilisation de cette petite île qui disparût après avoir exploité à l’extrême toutes ses ressources (il n’y avait plus un seul arbre et pour se nourrir, les tribus se sont entretuées et sont même  devenues cannibales !...) et notre civilisation actuelle  qui consomme sans se soucier de l’avenir de la planète…

Au retour d’un tel voyage, on ne peut qu’être encore plus conscient de la précarité de notre environnement.
 

 

Mes vacances en France et en Italie

Par Enzo, 29 juillet 2007 à 18h15 Récits de voyage

Carte de la France et Italie, cliquer pour agrandirCette année, pour les vacances d'été, nous sommes allés en France et en Italie pendant un mois.

La première semaine, nous sommes allés dans les Alpes. On avait loué un chalet avec la famille où nous étions 12. Nous avons tous passé une superbe semaine. Le chalet était royal, il y avait sauna, jacuzzi et piscine. Nous avons fait plusieurs marches, mais le beau temps n'a pas été beaucoup au rendez-vous. Les cousins et moi en avons profité pour faire des saunas (60°) ensuite, nous courions sous la pluie (12°) et plongions dans la piscine (19°). Une nuit il a neigé au dessus de 2000m. Nous avons donc pu voir de la neige fraiche de loin ou de près suivant le courage de marcher... Les courageux ont même fait un bonhomme de neige ! Sinon nous avons fait du patin à glace. Le dernier jour comme par hasard, il y avait grand beau temps !
Place Saint-Marc
Ensuite, nous sommes ensuite allés en Italie voir la cousine de Maman et son copain. Nous avons passé un week-end à Bergame. C'était magnifique et la cuisine était top ! Nous sommes allés aussi à Venise, c'était juste à 2h de route de Bergame. Nous avons vu la place Saint-Marc, le Pont des Soupirs et le Rialto. C'était vraiment très beau !

Après nous sommes rentrés à Paris pour fêter mon anniversaire, avant de passer la dernière semaine en Bretagne. Nous avons souvent fait de la plage, même si l'eau n'était pas très chaude.

Bref, nous avons passé de très bonnes vacances :-)

 

Voir l'album photo

Mes vacances en Nouvelle-Zélande

Par Enzo, 25 mars 2007 à 12h15 Récits de voyage

Carte de la Nouvelle-Zélande, cliquer pour agrandirPendant mes vacances de mars, je suis parti à Rotorua, en Nouvelle Zélande pendant 2 semaines faire un stage linguistique afin d’améliorer mon anglais…
Au programme : cours d’anglais le matin et activités l’après midi.

Quand je suis arrivé dans ma famille d’accueil, qui était d’ailleurs très gentille, j’étais un peu perdu. J’ai commencé à parler avec eux mais au début c’était un peu dur…

L’ambiance de l’école était très sympa, les cours, pas trop difficiles, et surtout j’ai fait plein de super activités.
J’ai visité le musée de Rotorua. C’est là que j’ai appris que Rotorua est, en fait, une ville qui est juste à coté d’un volcan qui a explosé en 1886. C’était une des plus grandes éruptions que la Nouvelle-Zélande ait connu…

Je suis allé à Te Puia. C’est un parc où l’on voit un spectacle de Maori (Haka, la fameuse danse) et ensuite on peut aller voir les geysers. C’était magnifique ! Ca ne sentait pas très bon à cause du souffre mais je me suis bien habitué car dans la ville même, il y avait la même odeur…

Geyser Ensuite, le jeudi j'ai fait du cheval. J’ai vu de superbes paysages de collines vertes ! Comme dans « le seigneur des anneaux »…
Et pour finir la semaine, nous sommes allés à Mamaku Blue pour visiter une plantation de myrtilles. Mmm…

Point de vue depuis le luge J’ai passé une superbe semaine de plus qu’en général j’allais en ville en fin d’après-midi avec des copains.

Le samedi, je suis allé avec ma famille d'accueil, voir un spectacle qui regroupait toutes les danses du Pacifique (celle des iles Cook ressemble beaucoup à celle de Tahiti).
Puis le dimanche je suis allé au cinéma et ensuite faire de la luge d’été.
 

La deuxième semaine, j’ai changé de classe (et oui, j’ai fait de gros progrès…) et j’ai donc fait la connaissance avec mes nouveaux camarades qui, cette fois, étaient tous Japonais.
J’ai encore fait plein de super activités :
Je suis retourné faire de la luge avec l’école, c’était toujours aussi génial !

Hoe Waka Après, je suis allé faire du canoë Maori (Hoe Waka). On est nombreux dedans et ce n’est pas vraiment pour faire du sport, c’est plutôt pour naviguer en musique car il fallait qu’on chante et tout en rythme, lever les rames ou taper les rames contre le canoë…
Mercredi, nous sommes allés voir un show de moutons. D'abord nous avons visité la ferme et ensuite nous avons eu le droit à une démonstration de rasage de mouton et un spectacle.

Le soir, je suis retourné à la luge et j’ai fait le Skyswing. C’est comme une énorme balançoire. On est assis dans une boule qui est attachée a deux énormes poteaux. Il y a un troisième poteau qui fait monter la boule jusqu’en haut et c’est à nous de tirer sur une corde qui lâchera la boule !!!
Rodéo ! On va à 150 km/h en 2 secondes… Ca décoiffe !
Le lendemain, vu qu’il pleuvait, nous avons fait du rodéo sur une machine. C’était marrant mais le lendemain j’avais un peu mal partout…

Le dernier jour, on en a profité pour faire un peu de shopping, retourner au cinéma, refaire un tour de Skyswing et un peu de luge …
Partis le dimanche matin de Rotorua, nous sommes arrivés à Tahiti le samedi soir ! Après 3 heures de bus et 6 heures d’avion…

J’ai vraiment passé deux semaines fabuleuses, tout en apprenant l’anglais :-)

 

Mes vacances en Australie

Par Enzo, 29 juillet 2006 à 14h20 Récits de voyage


Cette année, nous avons préféré l'hiver australien à la canicule bretonne...

Hippolyte, Sylvie, Enzo et CécileNous sommes partis 3 semaines en compagnie d'une copine de Maman et de son fils qui, comme moi, a 14 ans .

Circular QuayNous avons passé une semaine à Sydney où nous avions loué un appartement tous les quatre. C'était super, on s'est bien amusé et on a visité plein d'endroits sympas.

Le jour de mon anniversaire, nous sommes allés au zoo : on a vu des koalas, impossible à voir dans la nature ( ils se nourrissent exclusivement de feuilles d'eucalyptus, et dorment 22 heures sur 24, le rêve !), des kangourous, des wallabies, des wombats, et pleins d'autres animaux endémiques à l'Australie : oiseaux, reptiles...
Luna Park Je bronze
Nous nous sommes amusés au Luna Park (le Wild Mouse était génial !), nous avons également visité l'aquarium : c'était marrant, on passait sous d'énormes aquariums remplis de requins, raies manta et autres.





Sky TowerPour finir, nous sommes montés en haut de Sydney Tower d'où on a une superbe vue à 360° sur la ville, et nous avons fêté dignement mes 14 ans dans un bon restaurant...
L'aquarium
Ce qui est génial à Sydney, c'est ce mélange de ville et de mer car la baie est très découpée, ce qui fait qu'on se déplace la majorité du temps en ferry.

Vue du zooLe lendemain, nous avons fait une croisière où nous avons vu le quartier des maisons chics (on se croirait à Hollywood). Chaque maison a sa piscine au bord de la mer et son garage pour... le bateau !!!

Le troisième jour, nous avons visité l'opéra, magnifique de l'extérieur avec son toit en forme de coquillages, mais à l'intérieur, on se croit dans une station de métro ...

L'opéraPour la petite histoire : débuté en 1959 après que l'architecte danois Jorn Utzon eut remporté le concours international pour un projet de 7 millions de dollars, sa construction fut marquée d'interminables retards et de dépassements de budget. Utzon se retira en 1966, abandonnant à des architectes australiens la conception risquée de ce bâtiment, qu'il n'a jamais revu depuis cette date. Achevé en 1973, l'édifice présentait une architecture intérieure inexploitable pour la mise en scène d'opéras !... Finalement le monument aura coûté ...102 millions de dollars !!! C'est un des monuments le plus photographié de la planète, il accueille quelque 3.000 manifestations chaque année.

Ensuite nous sommes allés au musée de la Marine où nous avons visité un sous-marin : c'est vraiment petit... Puis nous avons visité le Power House Museum mais il fermait donc nous n'y avons pas vu grand chose...

The Three SistersLe quatrième jour, nous sommes allés aux Blue Mountains. C'est magnifique !!! On les appelle ainsi à cause des vapeurs d'eucalyptus qui rendent les montagnes bleues.
Le soir, nous sommes allés au Imax: cinéma 3D qui possède le plus grand écran du monde !... C'était très marrant.

Le monorail

Le dernier jour, nous avons pris le monorail. Cela fait bizarre, on se croirait dans le Cinquième Elément car il passe au niveau du premier étage des batiments.


Puis nous avons pris l'avion pour Darwin, qui est au nord de l'Australie. Le climat y est tropical et, en ces mois d'hiver, il fait sec et les températures y sont douces.
Nous avons fait un safari de trois jours dans le Kakadu National Park ! C'était génial !

Carte de l'Australie, cliquer pour agrandir

 


Crocodile de 5m...Le premier jour, nous avons fait du bateau sur un billabong (trou d'eau, en australien). Et nous avons vu des crocodiles ! Ils étaient énormes ! On a réussi à en approcher un de très très près, il mesurait 5 mètres ! ... Puis nous sommes allés voir des peintures aborigènes et un point de vue magnifique. Le soir nous avons campé !

Notre tenteLe deuxième jour, nous sommes allés de nouveau voir d'autres peintures aborigènes et je me suis baigné dans 2 billabongs (l'eau y était glaciale !...) J'ai su ensuite, qu'il y avait plein de serpents d'eau... Il y avait un panneau « attention : crocodiles » mais d'après le guide, il n'y en aurait pas... Même pas peurNous avons vu aussi des termitières géantes et croisé un serpent mortel, juste là où on pique-niquait (Maman a failli marcher dessus). Puis nous avons ramassé du bois pour le feu de camp du soir. Ce deuxième camp était aussi super, le guide nous avait préparé un super repas, et il y avait des wallabies qui sautaient partout, ils se hasardaient même à nous approcher près du feu.





Le canoëLe lendemain, j'ai fait du canoë parmi des crocodiles d'eau douce ( les crocodiles d'eau douce sont, paraît-il, inoffensifs, sauf si tu les provoques, contrairement aux Charlie le bufflecrocodiles d'eau salée qui sont eux, toujours très dangereux...) En rentrant, nous nous sommes arrêtés voir l'attraction la plus kitch de la région : Charlie, le buffle qui jouait dans Crocodile Dundee....et qui, empaillé, trône maintenant sur un bar !

Après une journée de repos à Darwin, nous avons pris l'avion pour Alice Springs où nous avions également prévu un safari de trois jours. Moi et un kangourou
Alice Springs, ancien relais télégraphique est une toute petite ville, mais c'est la seule du centre de l'Australie (cliquez ici) ! Elle sert de base aux célèbres médecins volants. Elle est très touristique grâce au fameux rocher Ayers Rocks situé à 450 km. Nous sommes allés voir une fondation qui s'occupe de sauver les bébés kangourous dont les mères se font écraser sur la route. Les bébés kangourous, habitués à être portés dans une poche, le sont dans des sacs et les visiteurs sont les bienvenus pour les bercer. Ce que nous avons fait avec grand plaisir !...

Le lendemain, lors de notre départ en safari, nous avons eu la surprise de nous retrouver avec un groupe de français et un guide français.

Uluru au coucher de soleilLe premier jour, nous avons fait beaucoup de route le matin, puis l'après midi, nous avons fait une marche à Kata TjutaKata Tjuta (Les Olgas). Kata Tjuta signifie « beaucoup de têtes » en aborigène. Nous avons assisté au coucher de soleil sur Uluru (Ayers Rock). C'était magnifique. Uluru fait 3,6 km de long (10km le tour) et 348m de haut. On imagine que c'est le plus grand monolithe du monde, mais il y en a un autre, pas très loin, qui fait 2,5 fois la taille de Uluru. Se trouvant sur un terrain privé, il n'est pas exploité pour le tourisme... Par ailleurs, l'ascension de Uluru est autorisée, mais les aborigènes n'aiment pas car c'est un site sacré. Le soir, nous avons campé et apprécié le feu de camp car il faisait vraiment très froid...

Uluru au levé du soleilLe lendemain, levés à 5h du matin, (il faisait 2°C...) nous avons fait le tour de Uluru à pied pendant le lever de soleil. C'était dur à cause du froid, mais ça valait vraiment la peine car les couleurs étaient féeriques. Nous avons assisté à un spectacle vraiment impressionnant. Le rocher est alors L'hélicoptèresi rouge qu'on se serait cru sur Mars ... Après cette marche, nous sommes allés en bus vers Kings Canyon à 300 km au Nord d'Uluru. Arrivés au camping, Maman m'a offert un tour d'hélicoptère, c'était super et magnifique. On a survolé le désert, on pouvait voir les chameaux sauvages ( il y en aurait 500.000 en Australie ! ) et des chevaux sauvages. Le soir, nous avons fait un feu où nous avons cuit des cuisses d'émeu. (le goût ressemble à du poulet...).

Kings CayonLe lendemain, même scénario, lever à 5h du matin dans le froid (heureusement que le feu était encore allumé...). Nous avons fait une marche splendide à Kings Canyon le long de ses falaises hautes de 100m. Kings Canyon n'est connu que depuis une vingtaine d'années car le propriétaire avait un terrain tellement immense, qu'il n'a découvert cette merveille de la nature qu'à ce moment là... Puis nous avons fait 325 km de piste en bus dans le désert. Ca remuait... De la vraie tôle ondulée... En 4h, nous n'avons croisé que 5 voitures... quelques dingos, et nous avons évité de justesse 4 chevaux sauvages qui traversaient la piste . Nous avons vu le cratère Henbury, vestige d'une météorite tombée il y a 20 millions d'années.

 

Cratère de météorite

 


Darling Harbour au coucher du soleilRentrés à Alice Springs, nous sommes tous allés manger dans un pub typiquement Australien. A la carte : crocodile, kangourou, chameau, émeu et bien sûr d'énormes steaks... de plus, l'ambiance était vraiment sympa.

Ensuite nous avons repris l'avion pour Sydney où nous sommes restés deux jours, le temps de faire un peu de shopping avant de rentrer à Tahiti .

 

Contact - Mentions légales